L’Université de Compiègne développe la voiture connectée

Depuis plus 15 ans, Bertrand Ducourthial du laboratoire Heudiasyc applique ses travaux sur les réseaux dynamiques aux véhicules connectés. Communication entre véhicules mais aussi exploitation des données transmises par des capteurs fixes sont au cœur de ses recherches pour faire progresser la sécurité et le confort de conduite.

Le constructeur français Renault vient d’annoncer un partenariat avec le laboratoire Heudiasyc, une unité mixte de recherche entre l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) et le CNRS, dans le but de créer un nouveau laboratoire de recherche commun appelé SIVALab (Laboratoire des Systèmes Intègres pour le Véhicule Autonome).

Basée à Compiègne, dans l’Oise, cette nouvelle entité « disposera d’une gouvernance et de moyens partagés, fournira une structure adaptée à la pérennisation des développements scientifiques et à la réalisation de projets d’envergure », annonce Renault. « L’objet d’étude principal de cette collaboration portera sur la fiabilité, l’intégrité et la précision des systèmes de perception et de localisation utilisés pour la navigation des véhicules autonomes communicants », précise la firme.

Ce partenariat scientifique et technologique est lancé pour quatre ans reconductibles.